L’accord

 

Environ 850 000 personnes sont arrivées sur les rives grecques durant la seule année 2015. En mars 2016, la Turquie et l’Union européenne (UE) ont conclu un accord de plusieurs milliards de dollars visant à empêcher l’arrivée dans l’UE de migrants en situation irrégulière. Cet accord a entrainé le renvoi de plusieurs centaines de réfugiés et demandeurs d’asile.

Depuis l’entrée en vigueur de l’accord, le flot de personnes arrivant en Grèce depuis la Turquie par la voie des mers s’est tari, passant de 70 000 en janvier 2016 à 1 500 en janvier 2017. Ce reportage documente les conséquences de cet accord, dans trois lieux : l’île grecque de Chios, prison à ciel ouvert ; la capitale serbe de Belgrade ; la Turquie.

 

Cet accord constitue un important moyen de pression du gouvernement Erdogan sur l’Europe. Suite à la tentative de coup d’État, le gouvernement s’est engagé dans une campagne de répression massive. L’UE a modéré ses critiques quant aux violations des droits humains, de peur que la Turquie ne rompe l’accord.

 

Credits : Alessandro Penso, MAPS

Alessandro PENSO

 

Profondément engagé dans les sujets sociétaux, Alessandro Penso concentre son attention sur l’immigration dans les pays de la Méditerranée et en Europe, en particuleir la crise migratoire actuelle.

Son travail réalisé en Grèce est au cœur d’une exposition itinérante qui a pour titre « The European Dream : Road to Bruxelles. ».