Franck Vogel

Le Brahmapoutre, la guerre des barrages entre l’Inde et la Chine

Le Brahmapoutre devient un enjeu économique et énergétique pour l’Inde et la Chine qui se sont lancées toutes les deux dans la course à la construction de barrages hydroélectriques. La Chine est en train d’en construire un premier de 510 méga Watts à Zangmu, qui sera suivi par trois autres de même taille dans la même portion du fleuve au Tibet. Dans les médias, l’Inde et notamment le gouverneur de l’état de l’Arunashal Pradesh – à la frontière avec le Tibet – dénonce un assèchement du fleuve et accuse son voisin chinois.

Une association nationaliste indienne a même brûlé un drapeau chinois à Guwahati en Assam. Si on se tient à cela, tout accuse les Chinois de vouloir s’accaparer la ressource, sauf que la situation est beaucoup plus complexe. L’Inde est loin d’en être la victime…

Le Brahmapoutre Le Brahmapoutre Le Brahmapoutre vu du ciel

Biographie

Franck Vogel

Franck Vogel travaille comme photographe indépendant pour la presse internationale (Paris Match, GEO, Stern, Le Monde diplomatique, NRC Weekblad, Animan, VSD, Discovery magazine…) sur des sujets sociaux et environnementaux.

Depuis 2007, il s’intéresse aux relations privilégiées entre la Nature et l’Homme afin de montrer au monde qu’il est possible de vivre en harmonie. En Inde, son sujet sur les Bishnoïs, écologistes depuis le XVe siècle, en est le meilleur exemple. Son travail a été publié et exposé à travers le monde et notamment en exclusivité dans GEO magazine pour le numéro spécial 30 ans en mars 2009. Il leurs a également consacrés deux fresques monumentales – textes de Irène Frain – dans les stations Montparnasse (2011) et Luxembourg (2012) du Métro parisien (15 millions de visiteurs), ainsi qu’un film documentaire “Rajasthan, l’âme d’un prophète” (52 min, France 5), qui a obtenu le Phoenix d’Or 2011 et le Prix Terre Sauvage 2013, et dont il est auteur et co-réalisateur.

Son reportage dénonçant le Massacre des Albinos en Tanzanie a fait la Une en 2009 du plus grand magazine hollandais, le NRC Weekblad, et a été exposé à travers le monde (Rencontres d’Arles, Visa pour l’Image, et au Festival de Pingyao en Chine). Il a publié « Je ne suis pas un talisman » (2012, Michel Lafon) et « Zeru, Zeru » (2013).

Depuis 2012, il s’intéresse à l’accès à l’eau sur les fleuves transfrontaliers et les tensions qui en découlent. « Les Fleuves Frontières » est un projet à long terme regroupant six fleuves, qui a commencé par le Nil – exposé au Festival Photoreporter en 2012 – et se poursuit par le Brahmapoutre, présenté cette année.

En 2013, Franck est décoré de la Légion d’Honneur Bishnoï pour avoir diffusé leur culture à travers le monde.