Gaël Turine

Sutka, la capitale laboratoire de Rom

Synopsis

Šutka est une ville à proximité de Skopje en Macédoine. Elle est caractérisée par une forte concentration de population Rom. Elle s’est structurée administrativement en ayant notamment mis en place un système scolaire.

La ville est considérée comme la capitale des Roms. Mais c’est une ville pleine de contradictions pour eux car elle est tant leur véritable fierté qu’une ville ghetto.

L’intention du photographe est de montrer la situation unique et complexe des Roms en Europe. Ce sujet permet d’aborder un certain nombre de questions comme le traitement des minorités, la ghettoïsation et l’autogestion des communautés, les identités et la ségrégation dans une Europe en recul et effrayée.

Gael-TurineBiographie

Né à Nieuport, en Belgique, en 1972, Gaël Turine suit des études de photographie à l’école des Arts Plastiques du 75 de Bruxelles.

Diplômé en 1997, Gaël Turine entame alors une série de reportages au long cours. En 2001, son travail sur les coopératives pour aveugles en Afrique de l’Ouest, est publié sous le titre Aveuglément (PhotoPoche). Son livre Avoir 20 ans à Kaboul est publié en 2003 (Éditions Alternatives). En 2004, lauréat du « Aftermath Grant Project » (Etats-Unis), il repart en Érythrée et termine un projet débuté en 1998. En 2006, le Prix du « Trèfle d’or» lui permet de terminer son projet sur les traces du culte Vaudou. Le livre Voodoo paraît en 2011 (Éditions Lannoo).

Un travail de 3 ans sur 25 malades guéris du cancer aboutit en 2009 à la parution de Aujourd’hui c’est demain (Éditions Delpire). Son travail « Le Mur et la Peur » sur le mur entre l’Inde et le Bangladesh est exposé à Saint-Brieuc en 2012 dans le cadre du Festival Photoreporter et à Perpignan en 2014 dans le cadre du Festival Visa pour l’Image. Le livre paraît en 2014 dans la collection Photopoche. Pour ce travail, il a également été primé en 2013 avec le « Shortlist de l’Anthropographia Awards for Human Rights », dans la catégorie « Still Photography ».

Il a participé à de nombreux ouvrages collectifs. Son travail, abondamment primé et exposé à travers l’Europe et le monde, est régulièrement publié dans la presse nationale et internationale

Bibliographie | Resia

gaelturine.com

 

  • Macédoine, village de Shuto Orizari. Tous les jours, quand la chaleur de l’été diminue, les enfants sortent dans les rue de Shuto Orizari pour s’amuser. La petite ville de Shuto Orizari est la seule ville Rom du monde (avec un maire Rom, des écoles primaires et secondaires pour les élèves Roms, des hopitaux, la police, des supermarchés... gérés par des Roms). Un endroit ou la “Romanity” peut vivre une liberté totale. Malgré la situation économique difficile pour la plupart d’entre eux, la communauté Rom de 32 000 habitants se rend compte du “privilège” de cette situation qu’elle a dans les Balkans et plus largement en Europe.
  • La communauté Rom de la ville de Shuto Orizari, Macédoine Mille Fazli, 61 ans, a obtenu un diplôme de l’académie de musique il y a plus de quarante ans. Il était membre de plusieurs groupes de musique Rom. Il a deux enfants qui vivent en Italie et qui lui envoient de de l’argent de manière irrégulière parce qu’il ne perçoit pas d’aides sociales. Il collecte les bouteilles en plastique pour vivre et jouer de l’accordéon est devenu un loisir.