Olivier Jobard

La vie à durée déterminée

En France, certaines personnes peuvent travailler des années sans se voir jamais proposer un CDI. Ou ne peuvent avoir d’autre choix que de cumuler plusieurs emplois pour gagner un SMIC. En France, il arrive qu’à la fin d’une journée de travail en intérim, la mission ne soit pas reconduite le lendemain, et ce, sans préavis. En France, il est fréquent que des travailleurs sans papiers aient à payer des impôts. Nous les croisons, nous vivons à côté d’eux sans bien connaîre leurs conditions d’existence.

Ils sont peu syndiqués, rarement défendus, peu présents dans les médias, plus préoccupés par leur survie que par leurs droits. Pourtant ils vivent tous l’emploi, l’éducation et le logement précaires, l’endettement et la difficulté de se projeter dans l’avenir.

Plongée dans la France des travailleurs pauvres à travers 10 portraits. Juin-septembre 2012.

Biographie

Olivier JobardOlivier Jobard est né en 1970. Il intègre en 1990 l’école Louis Lumière qui lui propose d’effectuer son stage de fin d’études à l’agence Sipa Press. En 1992, il rejoint l’équipe des photographes de Sipa qu’il quitte en 2011.

Il couvre de nombreux conflits dans le monde : Croatie, Bosnie, Tchétchénie, Afghanistan, Soudan, Sierra Leone, Liberia, Côte d’Ivoire, Colombie, Irak…

En 2000, il se rend à Sangatte. Son approche photographique change alors, il se consacre principalement à un travail au long cours sur les problématiques d’immigration, en Europe et dans le monde.

Suite à sa rencontre avec Kingsley au Cameroun en 2004, il le suit tout au long de son périple de l’Afrique vers la France. Puis pendant deux années, Olivier Jobard a concentré son travail sur la «forteresse Europe» : de l’Ukraine à la Pologne, de la Turquie à la Grèce, de la Syrie à l’île de Lampedusa, il documente les nombreuses routes migratoires clandestines qui mènent aux frontières européennes.

Après avoir témoigné des expériences d’immigration, c’est aujourd’hui l’intégration des immigrés dans leur pays d’accueil qui est au centre de son travail photographique.

Prix et bourses

  • Visa d’or Magazine. Festival Visa pour l’Image (2011).
  • Emmy Award for documentary with Media Storm’s Kingsley Crosing (2007).
  • Grand Prix Calderon. Festival du Scoop et du Journalisme (2007).
  • World Press Photo, 1 Prix, contemporary issues (2005).
  • Prix spécial du Jury du festival de photojournalisme de Gijon (2005).
  • Lauréat de l’un des prix de la fondation 3 P (2004).
  • Grand Prix Care International du Reportage Humanitaire (2004).
  • Visa d’or News. Festival Visa pour l’Image (2004).
  • Grand Prix Paris-Match du Reportage Photographique (2004).
  • Lauréat de l’Association 3P (2004).
  • POYi Award of Excellence (2000).
  • Prix Fuji France. Catégorie News. (1996/1998).
  • Prix du festival du Scoop d’Angers (1996/1997/2003).

www.olivierjobard.com