Il mare non bagna Napoli

 

À quelques kilomètres de la Méditerranée, Scampia, le quartier populaire de la banlieue de Naples est devenu l’emblème de la Camorra, la mafia napolitaine.

Initialement prévues pour 6 500 habitants, les tours des Vele abritent aujourd’hui plus de 40 000 personnes. Au fil des ans, le quartier devient un désert urbain, la criminalité se développe et le taux de chômage atteint 60%. En 2004, pendant plus d’un an, les rues du quartier ont été le théâtre d’une vendetta sanglante qui a fait une centaine de morts. Depuis lors, le quartier essaie de se reconstruire.
Tout cela pèse beaucoup pour les adolescents qui y vivent.

* «Il mare non bagna Napoli » (La mer n’atteint pas Naples) est le titre d’un roman d’Anna Maria Ortese. Le livre, peu apprécié des Napolitains, dépeint Naples après la Seconde Guerre mondiale comme une ville malade et affligée, pleine de désespoir.

 

Credits : Simon Ghizzoni, MAPS

Simona Ghizzoni

Simona Ghizzoni a commencé par étudier la musique et les arts, qui continuent d’influencer son œuvre. Depuis 2005, elle se consacre à des projets documentaires de longue haleine sur les femmes. Elle poursuit une recherche personnelle dans laquelle elle explore sa propre féminité sous la forme d’un journal principalement. Elle utilise la photographie, l’écriture et la vidéo pour capter individus et lieux dans le monde entier jouant ainsi avec la frontière entre recherche documentaire et personnelle, jusqu’à l’effacer.