Moldovia – ”Silent Land” (les enfants et l’absence des parents)

 

📍 Plaine-Haute | Mairie

 

C’est le pays le plus petit et le plus pauvre, et qui fait face à un conflit silencieux persistant datant de l’occupationrusse. Près d’un quart de sa population a émigré vers l’étranger en quête d’une vie meilleure. Ceux qui restent sont de moins en moins nombreux et concerne les personnes âgées, fragiles ou les jeunes enfants. Des générations entières grandissent sans leurs parents, en raison de la pauvreté et du manque de travail.La Moldavie apparaît comme un no man’s land avec ses villages fantômes, ses écoles fermées, ses paysages isolés avec pour seule toile de fond de vieux barbelés…Dans la région entourant le Dniestr (Fleuve séparant la Moldavie à la Transnistrie), on peut apercevoir les enfants dormant dans les champs pour protéger leurs récoltes. C’est également un lieu de refuge, de vacances, associant détente et fête pour les moldaves.

 

Credits : Åsa Sjöström

 

ASA Sjostrom

Åsa Sjøstrøm d’origine suédoise, est née en 1976 . Elle travaille comme photojournaliste indépendante et est également membre de Moment Agency. Son travail est axé sur le documentaire social, spécifiquement sur les femmes et les enfants. Elle aborde ces scènes vues et vécues, les sentiments, les personnes qu’elle rencontre et dépeint; à ce titre , elle a reçu de nombreuses récompences dont sa nomination au World Press Photo en 2007, le 1 prix Swedish Daily Life (Vie quotidienne suèdoise) et le prix UNICEF de la photo de l’année, mention honorable, en 2012. 2014, Prix UNICEF de la photo de l’année, mention honorable pour “ Born in the borderlands”, en 2015, 1 prix de la photo de l’année en Suède, catégorie Portait et prix Catchlight professionnel Activist, pour The secret Camps (Les camps secrets)

Pratique : Du Lundi au Mercredi: 8h15-12h, Jeudi: 8h15-12h / 13h30-17h30, Vendredi: 8h15-12/13h30-16h30, Samedi: 8h15-12h