Patrick Robert

Avec l’armée tchadienne au Mali

La guerre contre les djihadistes d’ADMI et du MUJAO au Mali a permis de mettre en lumière l’efficacité de l’armée tchadienne. On s’est rendu compte qu’aucun autre pays africain n’était capable d’aligner une force capable de travailler dans une coalition efficace. Leur base principale est à Kidal, la place forte de la puissante tribu touareg des Ifoghas. Ils ont combattu au plus profond des montagnes de l’Adrar des Iforas, dans l’extrême nord-est du pays, où s’étaient retranchés les djihadistes.

Pour la France, l’entrée en guerre tchadienne fut une bonne nouvelle. Dans cette partie du continent, l’armée tchadienne est la seule à être suffisamment nombreuse, équipée et entraînée pour être réellement efficace. Les armées ouest africaines, engagées aux côtés de l’État malien dans la coalition de la MISMA, souffrent en effet de graves lacunes logistiques et tactiques. L’expérience des Tchadiens dans les terrains désertiques rendait leur engagement plus précieux encore, tout comme leur habitude de se coordonner avec les Français.

© Patrick Robert © Patrick Robert © Patrick Robert

Patrick RobertBiographie

Patrick Robert, né en 1958 en Algérie, est reporter-photographe depuis 27 ans. Après avoir été au staff de l’agence Sygma pendant 16 ans, il est aujourd’hui photographe indépendant. Passionné par l’actualité internationale, Il a couvert de nombreux conflits en Afrique, en Asie, au Proche et Moyen-Orient ainsi qu’en Europe de l’Est. Tout en réalisant des portraits de personnalités politiques ou du monde du spectacle, ainsi que des reportages de fond. Il a été grièvement blessé par balles au Libéria en 2003. Son travail a été récompensé par une douzaine de prix internationaux dont deux Visa d’or au festival de photo-journalisme à Perpignan.