Rhapsodie dans l’obscurite

 

📍 Carré Rosengart |  Intérieur

 

Loin des représentations du Japon du 21ème siècle, ce reportage décèle dans les portraits des habitants ordinaires de l’île d’Okinawa l’ombre persistante de l’Histoire.

 

Okinawa fut un royaume qui avait un lien fort avec l’empire chinois, puis qui fut envahi par les Japonais. Durant la Seconde Guerre mondiale, Okinawa est devenue l’unique champ de bataille du Japon ; 25% de sa population a péri dans l’armée impériale japonaise. Sous occupation américaine, Okinawa bénéficia ensuite de la prospérité économique d’après-guerre, au prix de nombreuses violations des droits de l’homme. En 1972, Okinawa a été restituée au Japon.

70 ans après la Seconde Guerre mondiale, l’île d’Okinawa héberge toujours plus de 70% des forces armées US déployées au Japon. Malgré l’opposition de la population locale, le gouvernement japonais a lancé la construction d’une nouvelle base américaine.

Les Okinawais n’ont jamais vécu dans une société stable, avec des perspectives d’avenir. Ils vivent au jour le jour. Leur leur façon de vivre ainsi que les problèmes d’alcoolisme et de violence font parti de l’héritage de l’Histoire.

 

Credits : Kosuke Okahara, MAPS

Kosuke Okahara

Ancien champion international de ski acrobatique, Kosuke Okahara a étudié l’éducation à l’Université de Waseda. Après l’obtention de son diplôme, il a entrepris une carrière de photojournaliste, alternant dès le tout début reportages d’actualités et projets personnels de longue haleine.