Guy Martin

Son sujet : L’émergence du Soft-Power turc

Aux portes de l’Europe, la Turquie étend son influence sur le monde musulman et les pays balkaniques. En douceur, grâce à une industrie culturelle innovante et des soap-operas qui rassemblent les foules. Au printemps dernier, l’actualité a téléscopé la fiction, avec les événements de la place Taksim…

Eskor ar Soft-Power turk
War dreuzoù Europa, Turkia a levezon ar bed muzulman ha broioù ar Balkanioù. Dre gaer, a-drugarez d’un ijinerezh sevenadurel nevezus ha d’ar soap-operaoù a blij d’an holl. En nevezamzer diwezhañ e oa aet ar c’heleier e kenstok gant ar faltazi, gant darvoudoù plasenn Taksim…

Extraits de l’exposition

© Guy Martin© Guy Martin© Guy Martin

A découvrir au Carré Rosengart, Saint-Brieuc

Ces 3 photos sont utilisables par la presse jusqu’au 11 novembre 2013, sous réserve de la mention © Guy Martin

Biographie

Guy Martin © Ivor PrickettGuy Martin vient de la côte anglaise de Cornouailles et a obtenu un baccalauréat ES arts de première classe (Hons) dans la photographie documentaire de l’Université de Wales, Newport en 2006.

Guy a commencé à poursuivre à long terme des projets de documentaires personnels pendant ses études à Newport, dont l’un, « Le commerce au cours de la Borderline »-une documentation sur la région frontalière entre la Turquie et nord de l’Irak et de ses routes commerciales – lui a valu le Prix Guardian et Observer Hodge pour les jeunes photographes. Inspiré par les régions qui sont en période de transition, il a continué à mener un projet à long terme sur la renaissance du mouvement cosaque et le nationalisme russe dans le sud de la Russie et du Caucase de 2005 à 2007, qui a abouti à la couverture de la Russie / conflit en Géorgie en Août 2008.

Dès janvier 2011, il a commencé à documenter les révolutions qui balaient le Moyen-Orient et Afrique du Nord, en photographiant la révolution en Egypte avant de documenter la guerre civile en Libye à l’est de la ville assiégée de Misrata ouest en avril 2011.

Son travail a été publié dans le Guardian, Observer, Sunday Times, The Daily Telegraph, Der Spiegel, D Magazine, FADER Magazine, Monocle Magazine, Huck Magazine, The British Journal of Photography, ARTWORLD, Le NewStatesman, le Wall Street Journal et le Time. En 2011, il devient membre de l’agence photographique Panos.

En 2012, son travail à partir de l’Egypte et de la Libye a servi de base pour des expositions conjointes au Centre culturel espagnol à New York, Galerie HOSTà Londres, la Galerie Troisième étage à Cardiff et à la Galerie SIDE à Newcastle. Il réalise sa première expo solo «sables mouvants» à la Galerie Poly à Falmouth. En 2011, il est devenu un maître de conférences associé dans la presse et la photographie éditoriale à l’Université de Falmouth, Royaume-Uni. Il est maintenant basé à Istanbul, en Turquie. Il est représenté au niveau international par Panos Pictures.

En savoir + : www.guy-martin.co.uk