Isabelle Vaillant

Emmenons-nous dans les bois

Atelier dans les 3 Instituts Médico-Educatifs du Pays de Saint-Brieuc
A la lisière de la forêt, j’ai demandé aux enfants d’ouvrir grands leurs yeux car désormais nous étions des explorateurs inventeurs d’histoires. Le bois est l’environnement idéal pour imaginer des fables et les sols glissants sont parfaits pour se donner la main.

Plus nous avançons plus nos bras se chargent de trésors. Les branches d’un saule pleureur sont des ailes, les ombres deviennent une maison, un contre jour un monde suspendu. Nous prenons le temps d’observer l’araignée sur sa toile, nous prenons le temps d’approcher une écorce lorsque celle-ci fait peur.

La photographie nous pousse à endosser une posture, nous jouons avec l’espace et pour elle nous nous dépassons.

Nous « interprétons » les rôles plusieurs fois, nous cherchons. C’est quelquefois difficile, il faut rester en équilibre ou offrir des fleurs en regardant l’autre dans les yeux. Je leur demande aussi de m’assister ; remettre une mèche de cheveux, transformer son camarade en l’habillant de feuillage.

L’objectif de ces interventions est de permettre à chaque enfant de s’exprimer à la hauteur de ses moyens, sans mise en situation d’échec…

Mes sincères remerciements à Didier Kieffer, directeur de l’IME Guy Corlay, Nathalie Berthou, IME du Valais et Dominique Le Meur, IME de Plaintel et leurs équipes qui m’ont ouvert les portes des trois structures et accueillie chaleureusement.

Biographie

Portrait Isabelle VaillantNée en 1972, Isabelle Vaillant vit et travaille en Bretagne, France. Elle découvre la photographie en 1998 et suit les cours de l’école de photographie « Image Ouverte » à Nîmes. Elle est photographe en résidence dans le cadre des Rencontres de la Jeune Photographie Internationale, à Niort en 2000, puis participe à une résidence d’artistes à Liège (Belgique) dans le cadre d’un échange international.

Depuis, elle répond à de nombreuses commandes et résidences, dont : La Galerie du château d’Eau à Toulouse en 2012 (Exposition Entre les Tours, quartier du Mirail), le Centre Culturel La  Megisserie dans le Limousin (2011/2012 Portraits de la communauté humaine), Centre d’Art  GwinZegal (2012/2013 La Religion Catholique en Côtes d’Armor), Le Centre Méditerannéen de la Photographie en Corse (2009) ou encore la Ville de Guingamp qui la sollicite dans le cadre d’un projet de renouvellement urbain (2008, Mémoire des habitants et des espaces).

Son travail personnel fait l’objet de plusieurs expositions : au Musée Kyosato au Japon (2002), à l’Espace L’Homond à Paris (2005), à Québec (Regards croisés en 2009), aux Rencontres Internationales de la Photographie d’Arles (exposition Mises en Scène 2012), au Musée d’Olsztyn en Pologne (2008) et dans le cadre de PhotoPhnompenh au Cambodge (2009 et 2012).

Depuis 2008, elle mène des ateliers photographiques auprès d’enfants en souffrance avec  l’association « Envols d’Enfance » ; dont deux ouvrages sont parus aux éditions Gallimard (« Envols d’Enfance » en 2008 et « Même pas peur » en 2012).  Les photos du Dimanche sont publiées aux Editions Filigranes.

Ses œuvres font partie de la collection du Conseil Général des Côtes d’Armor, de l’artothèque de Vitré, d’Hennebont et de Grenoble ainsi qu’auprès de collectionneurs privés.

Elle est lauréate de la bourse « Brouillon d’un rêve d’images » de la Scam en 2010, pour son travail « L’Orée ».